mercredi 30 septembre 2009







Aujourd'hui je vous envoie un dernier blogue de ce voyage en Ecuador. Je suis de retour depuis dimanche et je commence seulement à réaliser à quel point ce voyage fut très important et différent pour moi.
Les derniers jours avec ma famille et mes élèves à Otavalo ont été assez émotifs. Tous aimeraient que je revienne l'an prochain... et moi aussi.
Peut-être avant si mon projet de voyage se concrétise (à suivre).
Après Otavalo on est repassé par Quito, puis Banos et Puyo en Oriente, l'Amazonie écuadorienne. En chemin on s'est rendu au volcan Quilitoa (4600 m) et je suis descendu au fond de sa lagune (700 m plus bas). Pour la remontée... à dos d'un mulet qui aimait se promener sur le bord de la falaise... L'A mazonie en Ecuador est moins impressionnante que ce que j'ai vu au Peru car on y a accès par la route, route qui malheureusement a malmenée cette région sauvage.
Retour vers Quito et le Québec via Miami sabado. Départ à 5h15 de mon hôtel, envol vers Miami à 9h, attente de plus de 6h à Miami et arrivée à Montréal vers 11h30 pm.
Que St-Bruno est tranquille.
On se revoit bientôt...
Bonjour du Québec... pour vous montrer encore plus d'images de ce beau pays avec des commentaires...
Robert









mardi 15 septembre 2009

buenos dias de Otavalo






Buenos dias a todos.

Aujourd'hui je n'avais le goùt que de partager avec vous des photos de ma visite a los lagunas de Mojanda. Un paysage de rève ... mais à 4000 mètres d'altitude.
Un peu de géographie tout de mème.

L'Ecuador est séparé en quatres secteurs.

L'Oriente qui est la région amazonienne du pays. Une guerre avec le Perú au milieu du 20ème siècle l'a emputé de plus de la moitié de ce territoire... mais comme l'Ecuador est plus petit, c'est le Perú qui a eu le dernier mot... C'est la plus grande région et la moins peuplée.
n.b. j'ai un problème d'accent avec mon clavier alors ne pas faire attention aux photes, gracias...

La Sierra est la région andine du pays. Les plus hauts sommets avoisinent les 5000 mètres et l'activité volacanique est encore importante. La semaine prochaine j'irai à Baños et le volcan voisin est toujours très dangereux. En 1999 on a évacué la ville pendant plusieurs mois... Pour moi c'est la région la plus belle car on y cotoit des reliefs incroyables comme ces lagunas de Mojanda à còté del volcan Fuya Fuya. C'est une région ou l'on retrouve une forte concentration d'indigenos.

La Costa est la zone la plus peuplée et fortement mestizos. On me dit qu'on y retrouve de superbes plages avec de l'eau très agréable à cause du courant marin le El Niños... à découvrir à mon prochain voyage...

Los Islas Galapagos sont la dernière région que j'espère bien voir dans un avenir pas trop lointain..

Vous pouvez vous imaginer le voyage pour des touristes québécois, trois semaines de découvertes et de plaisir assurés avec un accompagnateur de talent, moi... J' aurai à rencontrer à mon retour Annick de mon agence de voyage, mais déjà je rencontre demain ou jeudi un tour opérateur d'Otavalo pour regarder la faisabilité du projet et le coùt. Ce serait probablement dans les prix de Traditours mais avec la qualité de Lambert... et cela avec 5 jours en bàteau aux Iles Galapagos...

À suivre et j'espère qu'Annick suit mon blogue...

Sur ce adios et a la proxima.

p.s. si ce projet peut vous intéresser il serait très agréable en mai ou juin prochain pour les jubilados... retraités quoi, et en juillet pour les profs et autres personnes prenant leurs vacances l'été... faites-moi un signe les intéressés...

Roberto el ecuadoriano

dimanche 13 septembre 2009

Historia del Ecuador

Buenos dias a todos.

Hoy un leçon de historia de los Incas.

La région actuelle de l'Ecuador a été prise par les Incas en 1492 après plus de 15 ans de lutte avec les Cañaris. Ce fut un vrai massacre de ces derniers qui avaient su résister si longtemps. Huayna Capac a alors décidé de diviser son royaume en 2. La distance entre Quito et Cuzco par la Camino (voie impériale) est de 1980 km. Le royaume de Cuzco était dirigé par Huascar et celui de Quito par Atahualpa. Huascar, fils légitime et 100% Inca a déclaré la guerre à son frère... qui était meilleur général que lui. En 1532 Atahualpa réussit à vaincre Huascar... mais par fourberie, il est capturé par les espagnols qui viennent de mettre les pieds en terre Inca avec à leur tête Pizarro. Celui-ci exige 24 tonnes d'or et d'argent pour libérer Atahualpa. Après avoir reçu la rançon, il égorge l'Inca!
Ce que je
retiens de l'histoire des conquistadores (histoire et mes visites dans ces pays (Perú, Ecuador, Mexico...) c'étaient des êtres cupides, fourbes et sanguinaires... avec l'appui de l'église catholique qui est rapidement devenue le plus gros propriétaire foncier du Nouveau Monde! Les Indios avaient le choix: refuser la foi catholique et être égorgé ou devenir catholiques... et esclaves. Bravo aux espagnols et à l'Église...
Encore aujourd'hui on sent une condescendance des mestizos face aux indigenos. Ici on sent que les mestizos montre du dédain face aux indigenos... surtout que ceux-ci sont très bien organisés et qu'ils contrôlent le commerce de l'artisanat... pouvoir qui appartenait avant aux mestizos.
Mais çà n'empèche pas le climat d'être très agréable et calme en Ecuador. On dit que seuls certains quartiers de la métropole, Guayacil, sont plus dangereux le soir quand on est seul.

La température est au beau fixe depuis quelques jours: très peu de nuages malgré les montagnes. Quand à la pluie, il n'y en a eu qu'une seule fois et la nuit depuis que je suis ici (déjà un mois).

Je vous laisse là-dessus car ce midi "soy preparar el almuerzo por todos familias de Cecilia y Maribel"!

Hasta luego!
Roberto.

p.s.: les fotos sont du "mercado de legumbres", d'un condor (emblème aviaire de l'Ecuador) et du mont Fuya-Fuya (on est à 4000m soit quelques centaines de mètres plus bas que le sommet).

mercredi 9 septembre 2009

Mes étudiants

"Buenos dias a todos.
Para mis "bloggers" assiduos", n'oubliez pas que vous pouvez écrire des commentaires au bas de chacun de mes blogues. Si vous ne pouvez mettre de commentaires directement sur mon blogue, alors envoyez-moi un message à mon adresse vidéotron (merci à mes amis de Syrie).
Quelques mots aujourd'hui sur mes élèves et mes cours d'anglais à la "Casa de Turismo". "Todos los estudiantes son indigenos (natives es similar). El primero grupo son artesanos de la región. El secundo grupo son guias natives." À tous les jours j'ai une quinzaine d'élèves par groupe, de 2h à 4h et de 4h15 à 6h15. Leur niveau en anglais va de rien à pas pire et j'en ai deux qui ne savent pas lire et dont la langue principale est le quichua (avec un peu d'espagnol!). Je joue au "loro (papagayo es similar)"... je répète et répète quoi! Ceux qui ont une bonne base en anglais apprennent un peu plus la prononciation. Le mot le plus difficile pour eux est "THE like in the book". Moi j'améliore mon español de jour en jour... et mon anglais!
Un gros plus de mes cours: à tous les jours j'ai des gens qui m'accostent sur la rue, au marché (domingo en el Lago San Pablo): "hola profesor Roberto" et ils me présentent à leur famille, à leurs amis.
Il arrive parfois des accidents en voyage et vendredi j'en ai eu tout un! J'ai glissé sur une roche et je suis tombé... ma caméra en premier (elle est KO). Heureusement que j'ai ma petite caméra mais (snif, snif). Impossible de faire réparer ici.
Francine me demandait s'il m'était arrivé quelque chose de spécial avec mes élèves. Ce fut le cas hier avec mon groue de guides nativos". Hier matin ils m'ont invité à l'inauguration d'un nouveau service qu'ils offrent entre Otavalo et Peguche en bicyclette. La télé et la radio étaient là et j'ai été interviewé... en espagñol (...). De plus l'alcade (le maire) était présent et a demandé à me rencontrer. Il semblerait que mes élèves me font de la bonne publicité!
Dans mes prochains blogues je vous parlerai un peu de l'histoire et de la géographie... et d'un projet de voyage de groupe en Ecuador et Galapagos...

Hasta luego.
Roberto.

p.s. los fotos:
- El volcan Imbabura de Iluman
- machinerie lourde dans les champs...
- paysage de rêve.

jeudi 3 septembre 2009

3 de septiembre

Buenas tardes amigos!
"Hoy hablo un poco de las comidas en Ecuador".
Je profite de ce blogue pour partager avec vous certains de mes déjeuners à Otavalo. Presqu'à tous les repas on prend "el jugo de fruto fresca hace". Je ne pourrais pas tous vous les nommer mais le choix est énorme. Beaucoup de patates, de riz et de féculents de toutes sortes... Beaucoup de légumes mais peu de viande (le coût).
Le "desayuno" est le repas le plus important et je vais vous donner 2 exemples de ceux-ci chez Maribel et Yvan.
1) "platano y mango, sopa de ternero con patata, jugo de tomate de arbol, pan con arrope de mora et aguita aromatica".
2) "arroz y patata con pollo, galeta de queso, jugo de mango y papaya, pan, nescafe".
Je vous parle de notre déjeuner à nous, pas le dîner!
"Sabado" on mangera du COY! à suivre...
Donc beaucoup de fruits, de légumes, de féculents, des jus.
Le dîner on prend de la soupe et du riz et des patates (ou les deux) avec un peu de viande. Le soir est le repas le plus léger: une soupe de choix très varié, du jus, du pain, une tisane ("aguita aromatica")..
On est loin de nos repas québécois mais je m'y suis fait très rapidement... sauf pour les pattes (ergots et tous) de "pico rico" dans la soupe!
Les photos sont d'un "bebé al mercado, de me hostal en Quito (muy bueno!!!)" et du cablage à l'ecuadorian!
Je sus allé dans un studio pour transférer mes photos sur cd... de belles photos à venir pour mes visiteurs!

Hasta luego.
Roberto